See you.

19 juin 2008

Home, sweet home

Publié par eliath dans Non classé

J’ai enfin découvert l’appartement dans lequel je vais habiter pendant trois ans.

Tout à l’heure. L’agent immobilier, avec son discours embobinant et enjôleur, sa verve amusante et ses phrases si joliment troussées, nous retrouve en bas de l’immeuble, Aude et moi.
Ah oui, j’allais presque oublier de vous les présenter : mes trois colocatrices seront presque les mêmes que cette année, à une exception près. Ce sont Aude, Tischka, et Cille.

Tout en haut, en sixième étage. Un bel immeuble hausmannien, avec vieil ascenseur, marches cossues de bois recouvertes d’un tapis rouge. L’ascenseur s’arrête au cinquième, on avale la dernière volée de marches qui nous séparent de notre futur « chez-nous ». J’ai un peu le trac, surtout de l’excitation. Je n’ai pas vu cet appart, seules les trois autres l’ont visité, puisque j’étais ce jour-là en partiels. Pas faute de bonne volonté, hein : on était déjà venues deux jours avant, mais le locataire précédent avait oublié, et on avait poireauté à quarante dans la cage d’escalier, comme dans l’Auberge Espagnole. L’agent immobilier était sympa, et je lui avais fait consciencieusement du lèche-botte, en bonne gendre idéale ; les autres prétendants à cet appart avaient environ la trentaine. D’où notre étonnement, notre fierté, et surtout notre hystérie totale et complète lorsqu’on avait appris que ce cher agent nous avait choisies « parce que vous aviez une bonne tête, l’air sympathique, et que vous étiez revenues pour le visiter, malgré la déconvenue de la première fois. » La persévérance paye…

Donc, la porte s’ouvre.

À peine un pied dedans, que je réalise notre chance de dingues. Cinq pièces, avec un énorme salon, et une des quatre chambres immense – qui me sera dévolue, car c’est celle qui a un mur mitoyen avec le salon, où mon piano sera… Je n’avais pourtant manifesté aucun désir particulier ; mes trois colocs me l’ont d’elles-mêmes assignée : puisque j’aime jouer tard le soir, autant ne pas déranger celle qui sera de l’autre côté du mur… en l’occurence, moi. Youpi!

Cuisine vaste et lumineuse. Des vélux partout, on est sur les toits, et la vue sur Paris. La Gare du Nord à dix mètres, donc endroit formidablement bien desservi.

Je crois que j’ai encore un peu de mal à réaliser.
Aaaaaaaahh!!….. °sourire, sourire, sourire°

7 Réponses à “Home, sweet home”

  1. ninoutita dit :

    Bon je te préviens, l’an prochain je débarque à Paris et je m’allonge sous le piano pour deux ans.

    (farce)

  2. ninoutita dit :

    Et souhaite moi bonne chance, j’ai mes épreuves anticipées du bac demain.

  3. Eliath dit :

    Avec ta plume, tu vas tous les scotcher en français… Et la physique, si mon souvenir est bon, à mon époque (moi qui suis vieille et croulante), c’était la recette de la mayonnaise, donc, fastoche, ce me semble.

    Et mon piano t’est évidemment ouvert ; choisis ta corde, ta touche, et hop, en avant la musique!

  4. Mélie dit :

    ooh :) ) ça a l’air trop chouette !
    (et ouaiis, la recette de la mayo en physique, ah ah ah ^^)

  5. ninoutita dit :

    AAh c’est passé.
    Pour le français, je n’ai aucune idée si ma dissertation est bien ou non, j’ai horriblement peur du HORS SUJET (oui en grosses lettres bien grasses).
    Pour les sciences, c’était du gâteau.

  6. emil u.gaul dit :

    Peut-être que je pourrai entendre quelques notes si je passe sous tes fenêtres,Ms T. ;)

  7. eliath dit :

    > Melie : oui, je me rappelle même d’un QCM de bac blanc de physique, dont la question était : au bout de trente minute de cuisson de mes pommes de terre dans la cocotte minute, que fais-je? »
    1) J’ouvre directement la cocotte en soulevant le couvercle
    2) Je mets la cocotte au frigidaire pour la refroidir
    3) J’ouvre la soupape pour l’aisser s’échapper la vapeur
    4) Je prends un pied de biche
    Ils aimaient bien nous prendre pour des idiots…

    > Ninoutita : alors, ces résultats?

    > »emil u .gaul », on se connaît donc?… Ca m’intrigue… Qui es-tu?

Laisser un commentaire

Le journal de Manon |
constantina |
doublesjeux |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | proana59
| Je suis une âme détruite...
| Une nouvelle vie commence